QUI SOMMES-NOUS

Moi et ma vie dans les obsèques

Bonjour je m’appelle Marianne Masset, originaire de St-Lizier, j’ai 29 ans et j’ai fait une formation chez l’EFFA (Ecole de Formation Funéraire Alycamps) du 22 février au 15 mars 2014. Faire ce métier représentait une envie depuis très longtemps. Un milieu un peu tabou certes, parce que malheureusement tout ce qui concerne de près ou de loin la mort est encore assez tabou, mais cela ne m’a pas empêché de vouloir faire ce qui me passionnait vraiment ; c’est à dire aimer les familles durant de lourdes périodes de deuils.

Il est évident que durant les moments de deuil on a du mal à se concentrer sur l’organisation des obsèques. De plus, ce secteur est tellement régit par la législation que beaucoup de gens ignorent les lois, ignorent les délais, ne connaissent pas les réels différences entre la crémation et l’inhumation. C’est cette formation m’a permis justement d’apprendre tout ça, et de pouvoir conseiller les gens par rapports a toutes ces informations qu’on assimile en très peu de temps finalement.

Pourquoi cette vocation ?

Cela doit être dû aussi à des deuils vécus personnellement. Je m’étais lancé un petit défi justement, je m’étais dit que le jour où je serais en licenciement économique (chose que je savais qui allait arriver très rapidement dans l’entreprise dans laquelle je travaillais à l’époque), alors à ce moment-là j’irais tout de suite aller dans les pompes funèbres pour faire le don de moi. Voilà, le défi est réussi puisque je commence le 18 avril prochain dans l’entreprise que j’ai moi-même choisie. C’est une vraie fierté.

Tout le monde peut-il faire ce métier ?

Pour ma part, la réponse est non. Il est avoir un profond recul, une profonde empathie, même s’il nous faut pas qu’elle nous submerge. Il ne faut pas tomber dans l’extrême empathie, parce qu’il très délicat quand même de se retrouver devant une famille et d’être trop émotive devant leur souffrance. La formation nous apprend à gérer justement tout ça. C’est très important. En sortant de l’EFFA c’est ce qu’on nous apprend le plus finalement, ce n’est pas l’aspect commerciale de la chose, contrairement à ce que beaucoup pourrait penser. Avant tout les pompes funèbres ne sont pas commerciales, elles forment réellement à aider une famille. Puis, effectivement dans un second plan vient ce côté commerciale. Mais je maintiens que tout le monde ne peut pas être conseillé funéraire. Il faut, je pense avoir déjà à la base avoir un rapport à la mort assez différent si je peux puis dire.

Je me rappel d’une phrase qui m’a marqué que l’on m’a dite en formation : « Il faut être bien dans sa tête et dans son corps pour faire ce métier même si je pense qu’il faut être un peu fous quand même, mais dans une bonne folie ».

Et les croyances dans tout ça ?

Moi personnellement je suis chrétienne, vous l’aurez surement compris l’intitulé de ce blog. J’espère juste pourvoir apporter mon savoir et mon soutient maximum pour fournir aux éventuels endeuillés les meilleurs conseils disponibles pour réaliser et organiser des funérailles catholiques. C’est tout ce qui m’importe finalement. Je ne suis pas là pour vendre des services dont les gens n’ont pas besoins. Il ne faut pas croire que nous sommes là pour en vendre plus.
Nous rendre utile est finalement ce qui nous rend vivant dans ce monde, disons, morbide.

Pourquoi ce blog ?

Afin d’apporter aux gens tout mon savoir concernant le monde funéraire. Je pense avec toute modestie, que je peux réellement aider les gens dans le choix de leur convention funéraire. Il est important de les soulager, de les aider, de les orienter. Voilà c’est tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *